Incohérences

Rarement la question climatique n’aura suscité une telle ambiance panique. Dans les médias, sur les réseaux sociaux, l’heure est à l’alerte générale. Les glaciers fondent, le niveau de la mer monte tandis que celui des lacs baisse, les insectes disparaissent et plus globalement la faune sauvage. Un « continent » de plastique apparaît dans l’océan atlantique, les…

La votation citoyenne sur le climat a très peu mobilisé

Ainsi donc 73.765 Parisiens de plus de 15 ans ont participé du 25 mai au 3 juin à la « votation citoyenne » sur le climat et ils ont dit oui à 95% selon les chiffres de la Mairie de Paris. Sauf que Paris compte 2,26 millions d’habitants. Et si l’on enlève les 316.556 habitants de moins…

La Constitution au chevet des températures

La volonté de l’exécutif français d’inscrire la problématique climatique dans la Constitution de 1958 interroge faute de renseignements supplémentaires. Que dans son article 34, le texte fondamental de la République puisse insérer la nécessité de protéger l’environnement, ne poserait pas beaucoup de questions et aurait l’avantage d’être facilement compris par tous. Or la recherche sur…

L’air ambiant oui mais pas celui du dessous

Deux informations essentielles sont venues se télescoper ces derniers jours. La bonne est que l’air ambiant s’est amélioré en France selon une étude du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA) et ce bien que les normes en vigueur se durcissent régulièrement. Moins de dioxyde d’azote, moins d’ozone, moins de particules: « les…

Les Parisiens sous pression

Le vendredi 25 août les automobilistes empruntant par habitude la voie Georges Pompidou ont découvert que pendant leurs vacances, elle avait été réduite à une file. L’autre partie de cet axe d’ordinaire dévolu à la fluidité du trafic a été remplacée par une piste cyclable à double sens. Au moment où a été prise cette…

La Suisse prend en compte la volonté de ses habitants

Contrairement à la France où les autorités ont une sainte trouille de la consultation référendaire, le gouvernement de même que le parlement suisses, ont jugé préférable de consulter leur population avant de poursuivre la production d’énergie d’origine nucléaire. Près de 60% des votants ont choisi la sortie, scellant le sort des futures centrales qui devaient…

Fessenheim sous le coup des nécessités de la com’

Le quinquennat devait consacrer la fermeture de la vieille centrale de Fessenheim en Alsace. Mais ce ne sera pas possible avant le 2019 vu que le conseil d’administration d’EDF a lié cette fermeture à la mise en route en 2019 de l’EPR de Flamanville. Dans ces conditions il devenait urgent de publier un décret de…

Des nouvelles du soleil

Singer le soleil en laboratoire afin de produire une énergie propre et illimitée est de moins en moins un rêve. dans ce domaine, la presse se fait régulièrement l’écho d’expériences plus ou moins prometteuses au Canada, en Allemagne (décembre 2016) ou en France avec l’ambitieux projet ITER dans les Bouches du Rhône.

Nuit américaine pour le climat

Rien dans l’attitude du nouveau président américain ne permet de penser qu’il va tenir les engagements de son prédécesseur à l’égard du climat en général et de la Cop21 en particulier. Sa façon de parapher d’une plume rageuse ses « executive orders » -soit l’équivalent de nos décrets présidentiels- pour annuler ce que son prédécesseur avait fait…

Retour de manivelle

La vague de froid qui s’annonce pour le mois de janvier sonne comme un rappel à l’ordre finalement bien utile. Les températures annoncées seront de dix degrés inférieures aux moyennes de saison selon le site Météo-Paris. Ainsi et ironiquement, malgré toutes nos actions identifiées -à raison- comme responsables du réchauffement de l’atmosphère, le but préconisé…

Quelle ère pour l’air?

C’est un avis qui vient de tomber: l’étendue glacée du Pôle nord ne s’est jamais autant rétractée depuis que l’on dispose de données satellitaires. Cette information n’est pas sans nous rappeler avec d’autres qu’un objectif de réduction de la température atmosphérique comparable à celle de l’ère pré-industrielle a été fixé et même acté.

Moins de deux

D’habitude l’on dit plutôt cinquante-cinquante, mais pour la mise en application de l’accord de Paris sur le climat il fallait cinquante-cinq-cinquante-cinq, soit autant de pays représentant en pourcentage autant d’émissions de gaz à effet de serre. Très exactement 72 pays représentant 56,75  % des émissions ont maintenant ratifié l’accord signé à Paris et réunissant 195…